Voyager II

Posséder un ballon et voyager. Ou comment expédier son ballon aux différents rassemblements des 4 coins du monde pour le prix du billet de l’aéronaute.

voyagerQuel pilote n’a pas été déprimé quand il a du jeter la dernière invitation pour le meeting de Patagonie ou de Pékin à la poubelle ? Le budget annuel pouvant éventuellement subvenir à l’achat de billets promotionnels pour l’équipage, mais ne suffisant pas pour permettre le transport de la nacelle, du brûleur, des réservoirs, du ventilateur et de l’enveloppe sur lequel les prix discounts sont très rares. Et lorsqu’il n’y a plus de problème de budget, les portes des soutes sur beaucoup d’avions utilisés sur des vols internes ne sont simplement pas assez grandes pour admettre la nacelle d’un type 77.

Cameron a la réponse :

Le ballon portatif pour l’aéronaute voyageur. Une enveloppe d’un poids très léger de 1190 mètres cubes avec deux cylindres de carburant en aluminium, un mini brûleur simple et une nacelle avec murs démontables où tous les éléments peuvent se loger dans la section basse du panier spécial du Voyager II pour former un cube qui trouvera sa place dans le coffre de la plupart des voitures et des soutes d’avion. La dimension maximum du plus grand composant une fois démonté est d’environ de 103 centimètres. Le poids total du paquet complet est seulement de 119 kilogrammes. Cette économie massive de poids sur l’ensemble de l’équipement permettra la plupart du temps de transporter une personne supplémentaire dans la nacelle.